Il ne faut pas se fier au curriculum-vitae

Publié le par Sire Petit Séb

Gilles de Rais (1404-1440)

Voilà un homme qui, malgré son jeune âge lors de sa mort, a su laisser une empreinte dans l'Histoire de France.

On le connais surtout pour avoir été un compagnon de La Pucelle, mais il n'a pas toujours eu un comportement glorieux, en voici la preuve:

Né en 1404 au Château de Champtocé, GILLES de RAIS se trouve à la tête d'un patrimoine énorme : terres, châteaux et seigneuries dans l'Ouest de la France. (Anjou et Poitou ) A l'âge de neuf ans, il perd sa mère et à dix ans son père disparaît. La tutelle sera confiée à son grand-père : Jean de Craon.

En 1422, par l'intermédiaire de son tuteur, il épouse officiellement un des plus riches partis du Bas-Poitou Catherine de Thouars Au mépris du droit et de l'honnêteté Gilles et son grand-père agrandissent encore leurs domaines et leur puissance. Une de leurs victimes Béatrice de Champtocé sera séquestrée au Château de Gilles dans un odieux cachot, persécutée et couverte de menaces allant jusqu'à la coudre dans un sac pour la jeter l'eau si elle ne renonce pas aux droits de sa naissance !

Puis comme un miracle, Gilles participe aux côtés de Jeanne d'Arc aux victoires sur l'anglais à ORLEANS, Meung sur Loire, PATAY et participe en temps que noble vainqueur au sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims où il est chargé de remettre la Sainte Ampoule du sacre. Au lendemain de ce couronnement le roi lui manifeste sa gratitude en le nommant Maréchal de France à vingt cinq ans !

Mais Jeanne étant capturée à Compiègne, Gilles revient sur ses terres. Et c'est le retour à ses vieilles habitudes, pour nourrir son orgueil insatiable il va se ruiner en dons et en créations comme celle de sa collégiale ( chorale religieuse ) et surtout en fêtes somptueuses.

Pour assurer son train de vie, il vendra ses propriétés, ses meubles splendides et ses bijoux de famille ... Mais une chose le passionne plus que tout " la pierre philosophale " !

Des alchimistes sortis des plus sordides caves du royaume et de l'étranger vont se succéder au château de Gilles et lui feront découvrir les sciences sataniques : messes noires, sacrifices superstitieux d'enfants innocents, orgies sataniques et prières aux pouvoirs du mal représenté par Satan, mais pour ne frustrer personne on ajoute à ces prières les noms du Père, du Fils et du Saint-Esprit, de la Vierge Marie et de tous les saints du paradis !

Parallèlement le Maréchal de France se livre de plus en plus à des violences sexuelles sur de jeunes enfants qu'il assassine ensuite. Ces meurtres rendus nécessaires d'abord pour que les enfants ne puissent témoigner, deviennent par la suite une véritable jouissance pour le pervers, sadique et criminel Maréchal de Tiffauges.

1439 : Après la visite du Dauphin LOUIS XI, il n'hésite pas à séquestrer dans son château de Tiffauges, l'envoyé de Jean V, duc de Bretagne venu chez lui vérifier les plaintes accumulées contre le monstre.

Il sera brûlé vif sur le bûcher de Nantes le 26 0ctobre 1440... Un an après, son épouse Catherine se remariera avec Jean II de Vendôme, vidame de Chartres et seigneur de Lassay.

Médiévalement vôtre

Commenter cet article

Len Janak 07/03/2006 20:15

Mais c'est un bien charmant personnage que vous nous décrivez là.

Franka 07/03/2006 08:09

Charmant personnage ... Bisous Gente Dame et Doux Sire !

Nico 05/03/2006 21:40

Heureusement qu'il a cotoyé jeanne d'arc sans lui faire de miseres !!!!

Syven 03/03/2006 11:41

sympathique le garçon !

sandra 03/03/2006 10:52

kikoo seb cette ville est plus haut au nord bizzzz