Les procès d'animaux

Publié le par Sire Petit Séb

Le cas des chats:

 ès le Moyen Age, l’Inquisition et l’Eglise traquèrent le chat de couleur noir. Elles l’associaient aux sorcières, elles-mêmes victimes de la persécution chrétienne.

L’Eglise voulait lutter contre les rites païens, encore très ancrés et inventa le chat démoniaque.
Ce chat symbolisait le monde des ténèbres qui éloignait le bon chrétien du droit chemin. On le soupçonnait des pires forfaits. Il participait à des sabbats mystérieux en compagnie du diable. C’était donc la parfaite représentation de Satan.

Les chats étaient donc crucifiés, pendus ou brûlés en place public...

Mais les chats n'avaient pas l'exclusivité dans ce domaine:

FALAISE   NORMANDIE   1386.

Le crime, fut  provoquée par une truie, sur un enfant de 3 mois.

Par manque de surveillance,l'enfant fut gravement blessé au bras et au visage après morsures en la Métairie d'Avin
L'  Affaire se déroula devant le Tribunal de Falaise, 1386, en présence du Propriétaire de l' Animal et le Père de l'Enfant.  L'Animal,  fut conduit sur le Lieu du supplice, sur la Place publique.  Habillé d' une veste, de  Haut de Chausses et de gants.

L' animal fut pendu à l'envers, en présence du Père de l'enfant et du propriétaire de l'animal, pour confirmer leur responsabilité

.  La pendaison de la truie.

Petit florilège:

Procès concernant les rats de la ville d'AUTUN

Il s'agit du  cas de "Maître Barthelemi de Chassannée", ( 1480-1541 ).

Devenu célèbre pour avoir défendu la cause des rats de la Ville d' Autun, Maître "Barthelemi de Chassanée", avocat, d'une grande intelligence, très au fait de sa profession, sachant à merveille en utiliser toutes les subtilités.

La plaidoirie du Maître,  paraissait  faire preuve de plus d' originalité que de réalité. Originalité  hors du commun, pas plus burlesque, que les sentences elles-mêmes, prononcées par l' Eglise.

 Évidemment, l'absence des accusés, n'était pas sans causer quelques remous dans le prétoir. L' Avocat Chassanée, faisait remarquer, que les délais imposés par le Tribunal aux "prévenus", n'étaient pas assez long.

Il  lui fallait donc venir au secours de ses "prévenus", en  imposant au Tribunal la réalité de la situation: 
 

Que les "prévenus" étaient dotés de trop petites pattes, pour leur permettre de parcourir les distances exigées par le Tribunal.

 De faire remarquer également, que ce chemin emprunté, n'était  pas sans risques, tenant compte de la quantité de prédateurs rodant dans le quartier...Les chats pour ne pas les nommer, représentaient un danger permanent, aussi, avec leurs petites pattes, étaient-ils obligés de faire de nombreux détours.

Maître Chassagnée obtint gain de cause , soit une prolongation du terme de la comparution.

Ce qui s'en suivit, fut que Maître Chassagnée, très au fait des textes bibliques et auteurs latins, su a force d'adresse, créer un flou autour de ce procès, forçant le Juge à se résigner à infliger la peine minimale.

En l' An 1120, Mulots et chenilles sont excommuniés par l' Evèque de Laon.

 En l' An 1585, le "Grand Vicaire de Valence", fait citer devant lui, les prévenues ( Chenilles), assistée par un "Procureur",désigné par le Tribunal. La sentence fut impitoyable. Excommunication et bannies du Diocèse.

En l' An 1474, un  coq  sensé ètre de connivence avec le Diable, fut condamné à ètre brûlé, par la sentence du "Magistrat de Bale", pour avoir " pondu un oeuf ".

Bien souvent des tentatives d'entente à l'amiable.

En l' An 1690, dans notre Région d' Auvergne, le  "Juge du Canton", désigna un Curateur, auprès de ses prévenues,qui n'étaient autre que des "chenilles".

Le motif: dégâts occasionnés sur la verdure environnante d'un riche propriétaire..

Après plaidoirie du "Curateur" celui-ci, réussi à obtenir du plaignant, un arrangement à l'amiable, en faisant  don d'une parcelle de son terrain, à ces pauvres insectes, Ce qui fut accepté.

Nos prévenues furent donc condamnées à terminer leur misérable vie sur cette petite parcelle de terrain, avec interdiction d'en sortir, sous peine d'excomunication. .   

Médiévalement vôtre.


Publié dans Croyances

Commenter cet article

klaria 30/11/2005 10:04

Incroyable!!! J'adore le procès des chenilles :D

Par contre j'ai interdit à mon chat de lire le début de l'article pour qu'il ne soit pas trop choqué :P

Bisous

kla

linecool 10/10/2005 17:37

pauvres chats et truies ! Heureusement que c'est terminé tout ça !

Lily66 26/09/2005 00:24

C'est fou toutes les idioties que les hommes peuvent croire... ( et pourtant, moi je crois encore à la superstition du chat noir...)

tailla et kailla 23/09/2005 18:14

suis je complétement inculte? Je na savais pas qu'il existait des procés d'animaux, terrible ;)

Aurélie, la maman d un Enfant EXTRAORDINAIRE 23/09/2005 16:11

Re-Kikou

Réponde donnée IoI

Gros bisous

Aurélie